Association d’Aide à la Scolarisation des Enfants Sourds au Maroc
Accueil du siteComptes rendus des missions au Maroc
Compte rendu Tiznit Avril 2006
jeudi 8 février 2007
par Webmaster
popularité : 1%

[|ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ACADEMIE REGIONALE D’EDUCATION ET DE FORMATION DELEGATION DU M.N.E De TIZNIT|]

• Compte rendu de la visite des trois lorrains à Tiznit pour appareiller des enfants sourds. Le 27-28-29 Avril 2006.

Accueil à la municipalité de Tiznit.

Etaient présents à cette rencontre :

Nos visiteurs français qui sont :

- Adnane BASSOU, Le coordinateur du groupe.

-  Christine BOURGER, Audioprothésiste.

-  Mr Yann Cuny, Enseignant de sourds en France.

De la ville de Tiznit

-  Premier vice président de la mairie de Tiznit.

-  Elu au sein de la mairie de Tiznit et assistant social au centre hospitalier de la province de Tiznit.

-  Le responsable de la communication à la mairie de Tiznit.

-  Plusieurs élus de la commune de Tiznit.

-  1er et 2ème vices président de l’association défi d’handicap. Tiznit (A.D.H).
-  Secrétaire générale de (A.D.H).

-  Conservateur de (A.D.H).

-  Directeur du centre Nour pour handicapé mental de (A.D.H).
-  Enseignante de la classe d’intégration scolaire pour sourds (CLISS)

La discussion s’est portée surtout sur la situation actuelle de la prise en charge des enfants sourds dans le région de Tiznit et qui s’avère être très différente et difficile par rapport à celle de leurs semblables en France et même des autres régions du MAROC.

En fait, la seule classe d’intégration scolaire qui existe dans la province ne date que de l’année dernière, seule 19 enfants sont scolarisés faute de moyens restreints dont dispose l’enseignante.

Actuellement la classe intégrée est accueillie au centre de formation des instituteurs d’une façon provisoire, le nombre d’élève est passé à 19 enfants dont 9 villageois de la province hébergés au centre socio pédagogique de Tiznit.

L’enseignante dispense en plus du programme scolaire du M.E.N des séances de la pschycomotricité, d’éducation auditive et d’orthophonie malgré qu’elle reste débutante dans le domaine.

Pour le suivi médical : la quasi-totalité des enfants ne sont pas appareillés par manque de moyens des parents, aucun audioprothésiste ou orthophoniste n’existe à Tiznit qu’il soit public ou privé.

Le centre hospitalier de Tiznit compte parmi son personnel un médecin ORL qui contribue au contrôle médical des enfants.

Les trois français se sont dits prêts a appareiller le reste des enfants de la classe au cours de leur séjour et a doter la classe d’un audiomètre dans l’avenir ainsi qu’a former l’enseignante dans le domaine de l’orthophonie et d’audiométrie et aussi a étudier toute autre forme d’aide et d’appui qu’il est possible de fournir.

Lors de la visite de la classe d’intégration scolaire pour sourds, en présence des parents d’élèves, Mme Christine BOURGER, l’audioprothésiste du groupe français a pu appareiller 13 enfants de la classe.

En même temps, l’enseignant du groupe Mr Yann Cuny a échangé avec les élèves en matière de moyens de communication des enfants notamment la langue des signes.

Monsieur Adnane Bassou de son côté a discuté avec les parents en vue de les sensibiliser au travail qui doit être fait après l’appareillage des enfants pour obtenir les résultats escomptés de cet appareillage.

Les parents sont plus motivés à scolariser leurs enfants et ont plus d’espoir dans l’avenir, cette visite les a aidé à valoriser leurs enfants encore plus.

L’animation d’une séance de la DNP par monsieur yann au profit de la CLISS de Tiznit était très apprécie par l’enseignante et les élèves qui découvre cette technique pour la première fois.

Une discussion- bilan de ces deux jours s’est déroulée entre les 3 français et l’enseignante de la classe.

Plusieurs perspectives de collaborations sont évoquées que ce soit en matière de formation de l’enseignante dans les domaines de la langue des signes, de la dynamique naturelle de la parole, de l’orthophonie et de l’audiométrie ; soit en matière d’aide technique par l’appareillage d’autre enfants en âge de scolarisation, l’équipement de la classe par l’audiomètre. L’assistance pour la fabrication de l’estrade vibrante.

[/A TIZNIT Le 10 Mai 2006./]