Association d’Aide à la Scolarisation des Enfants Sourds au Maroc
Accueil du sitePrésentation
AASESM
2007
par Webmaster
popularité : 2%

L’association AASESM : Historique et actions

En juillet 2002, j’ai rencontré une institutrice dans la ville d’Essaouira (au sud du Maroc), en grande détresse suite à la perte totale et brusque de l’audition de sa mère, âgée de 82 ans. Cette enseignante souhaite connaître le prix en France, départ usine, des appareils auditifs, pour personnes devenues sourdes. Il semble que les appareils importés de France et vendus au Maroc sont deux fois plus chers.

Etant éducateur dans un établissement public spécialisé dans la scolarité des enfants sourds et malentendants à Metz, je me suis renseigné auprès de l’audioprothésiste du centre de correction auditive de Metz, Madame Bourger Christine, qui effectue des vacations au sein de notre établissement. Madame Bourger m’a proposé de fournir des appareils laissés par des clients dans son centre et qui sont en cours de recyclage ; il suffit que l’enseignante nous fasse parvenir l’audiogramme de sa mère du Maroc. En suivant la procédure, nous avons pu faire bénéficier cette grand-mère de deux paires d’appareils, qui normalement n’étaient plus utilisables en France.

[| |] De temps en temps, nous étions sollicités pour le même type de demandes (des personnes âgées devenues sourdes). Madame Bourger me confiait des appareils que je transmettais à ces personnes ; lors de mon passage au Maroc, je rendais visite à ces devenus sourds, pour voir le résultat de nos efforts. J’étais régulièrement déçu en constatant que les appareils envoyés n’étaient pas utilisés mais plutôt rangés dans un tiroir. Je faisais remarquer aux familles des devenus sourds, qu’ils ne mesuraient pas l’effort que nous déployions en temps et en argent pour leur faire parvenir ces appareils gratuitement. Ils rétorquaient qu’aucun audioprothésiste ne souhaitait faire ni le réglage, ni le suivi et l’entretien d’un appareil fourni par d’autres. Il faut rappeler que même en France, un audioprothésiste qui passerait son temps à faire des réglages d’appareils sans en vendre est condamné à la fermeture de son entreprise.

Les demandes émanant du Maroc ont changé par la suite et concernaient particulièrement des enfants ayant perdu brutalement et totalement l’audition suite à une méningite. Nous étions préoccupés et désemparés par ces situations, car impuissants. En août 2006, nous avons reçu un SOS d’une enseignante de Tiznit, région très défavorisée au sud du Maroc, à cent kms d’Agadir. Le message disait que 19 enfants sourds se trouvent dans une salle tous les jours avec une institutrice qui tente de les instruire, avec les moyens du bord, et demande de l’aide. En discutant de ce message avec Monsieur Yann Cuny, enseignant spécialisé en déficience auditive, au sein de notre établissement de jeunes sourds, et Madame Christine Bourger, l’audioprothésiste, nous avons décidé d’aller voir ce groupe d’enfants sourds pendant les vacances scolaires de Pâques, dans un cadre privé. Après des contacts avec l’encadrante des 19 enfants sourds, nous savions qu’ils n’étaient pas appareillés, qu’ils n’avaient pas d’audiogramme pour nous renseigner sur le degré de surdité de ces enfants ; sont-ils sourds profonds, sévères ou moyens ; nous ignorions avec quelle langue des signes ils communiquent. Nous n’arrivions pas avoir un idée sur leur environnement.

Le 26 Avril 2006, nous sommes arrivés à Tiznit où un accueil chaleureux nous a été réservé par la municipalité et les responsables d associations. Le même jour, nous avons rencontré les 19 enfants sourds, âgés de 5 à 20 ans qui nous attendaient dans une sorte de salle de classe. L’expression de leur visage et leurs regards nous faisaient penser à des autistes, plutôt qu’à des sourds. Nous avons l’impression de rencontrer des petits personnages vivant dans un puits aussi profond que celui du regard d’un vrai autiste. Nous sommes restés trois jours en classe avec eux ; 13 enfants ont pu être appareillés ; notre enseignant Yann Cuny a initié leur institutrice aux méthodes pédagogiques utilisées pour les élèves sourds ; d’autre part, il a travaillé avec les élèves le renforcement de la parole. Les élèves ont apprécié la méthode verbotonale pratiquée par Monsieur Cuny. Selon l’audioprothésiste, la plupart des enfants avaient une surdité profonde, ceci permet de savoir quels matériels prendre lors de notre prochaine visite.

Nous nous sommes rendus ensuite dans la ville d’Essaouira, à 300 kms de Tiznit, toujours dans le sud sur la côte atlantique. Nous avons pu appareiller dix enfants sourds pris en charge par l’Education Nationale dans une classe où les sourds sont mélangés avec des enfants handicapés mentaux. Dix autres enfants ont été appareillés, ces derniers sont pris en charge par une association locale financée par une organisation Handiliberté située en Bretagne. Dès notre retour en France, nous avons fait le bilan de notre aventure et nous avons décidé que pour la suite de notre action, nous avions besoin d’un cadre de travail, et c’est ainsi que :

[*L’association AASESM a été créée et déclarée le 28 Juin (Journal officiel numéro : 29 du 22 Juillet 2006). Elle a pour but l’appareillage auditif des jeunes enfants sourds du Maroc et la formation du personnel encadrant le monde des malentendants.*]

Nos partenaires actuels sont le CREAI ( Centre régional d’Etude et d’Action en faveur des personnes Inadaptées) de Nancy, et le Centre de Correction Auditive de Metz qui s’est engagé à « récolter » les prothèses auditives en tentant d’impliquer ses différents partenaires, tels ses fournisseurs et fabricants de prothèses. Christine Bourger s’est passionnée depuis 18 ans pour l’appareillage d’enfants et, souhaite à ce jour quitter ses fonctions à Metz afin de se consacrer à l’appareillage de l’enfant à l’étranger, d’où sa participation active au sein de l’association. Messieurs Adnane Bassou et Yann Cuny sont tous les deux, des fonctionnaires d’état à l’Institut National des Jeunes Sourds de Metz ; cet établissement public assure la scolarité de plus de 180 élèves sourds et malentendants. A l’heure actuelle, nos actions au Maroc sont organisées à nos frais, en attendant des subventions éventuelles en 2007.

Le premier séjour au sud du Maroc étant pleinement convaincant, nous souhaitons donc multiplier nos actions avec la même énergie ; pour cela, nous avons besoin de soutien pour réaliser ce projet. Nous récupérons du matériel déjà utilisé, ou neuf déclassé, de correction de la surdité, comme les appareils auditifs, les audiomètres, des appareils d’orthophonie, etc…

L’Association Forum Marocain des Sourds de Fez, nous a adressé une invitation pour participer au Forum International de surdité du Maroc, qui s’est déroulé du 30 Novembre 4 au Décembre 2006 à Fez. A l’ouverture du forum et en présence du secrétaire d’état chargé de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées, une convention de partenariat est signée entre notre association et l’association Forum des sourds marocains, organisatrice du forum international.

Suite à notre intervention au forum sur le thème : « Scolarisation des enfants sourds au Maroc, état des lieux, les actions de notre association et perspectives », nous étions invités par la délégation de la région Fez-Boulmane du Ministère de l’Education Nationale, pour rendre visite à 43 enfants sourds dans la ville de Missour (A 200 kms de Fez vers l’est du Maroc). Nous nous y sommes rendus à la fin du forum, et nous avons pu effectuer 43 audiogrammes, 16 enfants ont été appareillés avec 23 appareils. Les autres enfants relèvent d’un examen médical.

D’autres actions sont en cours de programmation pour l’année 2007 : du 10 au 25 Février, au sud du Maroc, dans la région de Tiznit, et du 2 au 13 Avril, dans la région de Fez.

[*Toutes les personnes intéressées par les questions de surdité dans le cadre de la solidarité internationale, sont les bienvenues pour participer à nos actions.*]

[*Vous pouvez envoyer du matériel en cours de recyclage ( appareils auditifs, audiomètres …) à notre partenaire, le centre de correction auditive situé au 13, place de chambre à Metz (France) Fax : 0387749116.*]

• AASESM : Association d’Aide à la Scolarisation Des Enfants Sourds du Maroc

• Siège CREAI LORRAINE , 78 boulevard Foch . 54520 LAXOU

• E mail : aasesm@yahoo.fr FAX : 0387749116

 
Messages de forum :
AASESM
samedi 12 juillet 2008
par lazrek imane

bonjour

tout d’abord un grand bravo à votre association et soutien que vous procurez à ces jeunes gens,étant moi meme audioprothésiste,je trouve que beaucoup de gens ne donnent pas une importance à cette deficience,et que beaucoup d’entres eux, se dirigent vers des associations on ne peut dire(....),alors voilà ,je me joins à vous pour essayer d’en faire un peut plus,et aider ces gens à s’integrer dans la vie



AASESM
mardi 6 mai 2008
par oumama belfquih
bonjour je suis audioprothésiste au Maroc et je voudrai vous informer que les prothèses auditives au Maroc coutent en general 35% à 45% moins qu’en france pas comme ce qui a été raconté par l’institutrice de essaouira en plus nous n’importons pas que de France mais plutot du Danmark suisse et etats unis. j’apprecie que vous donniez des prothèses au gens mais c’est evident quand vous revenez pour voir si les personnes s’en servent vous les trouvez dans un tiroire ,une prothése a besoins de réglages de maintenance etc... de toutes les façons je reste à votre dispositions pour une eventuelle collaboration merci

Articles de cette rubrique
  1. AASESM
    2007

  2. Edito
    2007